Rampe urbaine – Creil

Espaces naturels

Localisation Creil (60)
Maître d’Ouvrage Ville de Creil
Maîtrise d’OEuvre
• Mandataire SOGEA Picardie
• Architecture et paysage ARVAL sarl MATHIEU-CARRAUD-LE MAREC-DEVAUVRE-REBEROT
Programme Création d’une rampe urbaine reliant le quartier Rouher au centre ville de Creil
Etudes 2013
Estimation travaux 3 829 099 € HT

En savoir +

La création du chemin du coteau matérialise une liaison vivante entre le quartier Rouher et le centre ville de Creil. Les nombreux sentiers, tracés à flan de coteau pour et par les habitants du quartier Rouher, qui représentent près du tiers des creillois, attestent le besoin d’aménager une liaison paysagée, directe et confortable au centre ville.

La ville s’est saisie du caractère paysager exceptionnel de son centre qu’elle décide de placer au cœur d’un projet de développement économique et social.

En effet, le cœur de ville bénéficie d’un contexte paysager remarquable. Les coteaux boisés de la vallée de l’Oise offre un écrin pittoresque au fleuve et à son île singulière, qui loge la cité patrimoniale et administrative de Creil.

UNE LIAISON MAJEURE INSCRITE DANS LE CONTEXTE NATUREL, PATRIMONIAL, URBAIN ET SOCIAL DE CREIL

La création du chemin du coteau, dit cote à Cricri, s’inscrit ainsi dans la dynamique engagée et doit permettre à la fois :

le lien entre les habitants du plateau Rouher et ceux de la vallée, avec des accès facilités aux équipements et la création d’espaces publics conviviaux. Pour cela, le chemin du coteau doit être identifiable comme un parcours majeur de Creil,

le maintien du caractère boisé du coteau, qui peut être décrit comme un espace forestier dense avec des formations type taillis et futaie (la réalisation technique du chemin doit intégrer la complexité de l’intervention liée au relief, au couvert végétal existant et à la phase chantier),

la création d’espaces assurant la transition entre ville et forêt, les connexions des parcours et les accroches à la ville,

le respect du parc inscrit avec ses beaux arbres et alignements, à partir duquel des percées visuelles sur l’Oise peuvent être aménagées.

UN LIEU AGRÉABLE PERMETTANT DES VARIATIONS DANS LES AMBIANCES ET PERCEPTIONS

Le projet de création du chemin du coteau doit être capable de valoriser les atouts du site et de les révéler aux usagers. Ces atouts peuvent être identifiés comme suit :

La présence d’espaces naturels riche, parfois sensibles, à découvrir et à respecter.

La géomorphologie du site avec sa topographie accidentée, qui suscite des comportements différents chez les usagers et crée la nécessité d’alternatives dans les parcours : rapide, lent, sportif, confortable, protégé, exposé.

Le cadre paysager remarquable permettant des alternances dans les perceptions, avec les espaces ouverts (belvédères et perceptions lointaines et panoramiques sur Montataire, la ville de Creil, l’île et l’Oise, ou encore le parc au pied du coteau ), les espaces refermés par le couvert végétal qui crée un cocon et isole de l’agitation urbaine pour offrir des instants de calme, au sein du coteau.

Et enfin, le cadre architectural et patrimonial, mémoire de la ville avec notamment la présence du château classé aux monuments historiques.

La création du chemin du coteau, à l’ambition d’intégrer les atouts forts du site dans une évidente harmonie.

UN LIEN DIRECT FACILE D’USAGE ET SÉCURISÉ

Les déplacements entre le quartier Rouher et le bas du coteau sont motivés par la nécessité d’accéder à la gare mais aussi aux équipements scolaires, culturels, sportifs, administratifs, aux commerces, aux jardins familiaux et bien sur aux espaces naturels de détente.

Les usagers ont donc des contingences différentes, et les espaces aménagés doivent permettre la cohabitation de ces personnes et satisfaire leurs besoins différents.

Il apparaît que le chemin du coteau doit être à la fois un itinéraire direct, rapide, pratique, confortable et rassurant de jour comme de nuit, et un parcours de promenade ménageant des connections aux chemins existants, des chemins de traverses, des éléments de jeux et de découverte pour satisfaire à tous les âges et à toutes les mobilités douces : piétons et personnes à mobilité réduite, cycles.

Le chemin du coteau doit être un chemin pour tous.

 

ARVAL architecture - Rampe urbaine – Creil - 1 Arval rampe creil 4
ARVAL architecture - Rampe urbaine – Creil - 2 Arval rampe creil 1
ARVAL architecture - Rampe urbaine – Creil - 3 Arval rampe creil 3
ARVAL architecture - Rampe urbaine – Creil - 4 Arval rampe creil 2
ARVAL architecture - Rampe urbaine – Creil - 5 Arval rampe creil 8
ARVAL architecture - Rampe urbaine – Creil - 6 Arval rampe creil 8
ARVAL architecture - Rampe urbaine – Creil - 7 Arval rampe creil 6
ARVAL architecture - Rampe urbaine – Creil - 8 Arval rampe creil 5
ARVAL architecture - Rampe urbaine – Creil - 9 Arval rampe creil 7